La croyance religieuse (commentaire)

Commentaire critique rapide d’une conférence de Paul Ricoeur conseillée par un proche : https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/la_croyance_religieuse.1186
 » J’ai regardé la conférence. Je suis étonné des prises de position de Ricoeur en faveur de la religion chrétienne, mieux vaut je pense s’intéresser à lui pour ses travaux sur l’Histoire et la mémoire.
Il livre ici un point de vue très étroit, je trouve, sur le concept de religion. On retrouve une partition dépassée entre le bien et le mal, dépassée car nous savons que tout est bon ou mal relativement à un modèle et une mesure particulière.
Croire « en » ou croire « que » : il faudrait définir précisément la distinction. Quelle est la différence entre croire « en » l’existence de la bonté divine et croire « que » la bonté divine existe ? Selon moi, croire en quelque chose, c’est croire que quelque chose. Accepter une croyance implique nécessairement une prise de position arbitraire en faveur de quelque chose. Cela n’implique pas l’intolérance, mais ça empêche de remettre en question au moins une chose dans son développement personnel : la croyance. Et ce qui ne peut pas être remis en question par principe, c’est un dogme.
Ricoeur définit le rassemblement religieux comme non politique. Je ne pense pas que les musulmans voient les choses de la même manière. Cette idée est très subjective. Dire que l’institution ecclésiastique n’est pas politique, c’est nécessairement heurter l’étudiant de science politique que je suis.
Mais il y a plus problématique avec le religieux : les principes du message sont flous. Parler de Dieu, de bonté, d’homme, de délivrance, de Lumière, de bien, de vérité, de grâce… ne peut rien signifier en l’état. Il s’agit de concepts tautologiques qui peuvent servir n’importe quel but, n’importe quel projet.
Il n’est plus possible aujourd’hui d’ignorer les systèmes de pensée complexe, que j’ai évoqué dans cet article, notamment sous le terme de constructivisme. Tout est question de postulats initiaux et de modèles de réalisation. Tu peux aussi regarder mon article sur l’épistémologie et le tableau consacré à l’épistémologie complexe (Edgard Morin) : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pist%C3%A9mologie
Les sagesses asiatiques, et non religions, ont le mérite de défendre depuis plus de 2500 ans une conception complexe de l’être humain et du monde. La science d’aujourd’hui « redécouvre ce que le bouddhisme nous a enseigné il y a 2500 ans » (Trinh Xuan Thuan).
Personnellement, je cherche à tisser un pont entre les repères rigides du judéo-christianisme et les lignes mouvantes des sagesses asiatiques. Par exemple, comment trouver le juste milieu entre l’être et le devenir ? Le pluralisme inclusif est une piste intéressante.
Voilà les quelques idées que je peux communiquer 🙂 C’était stimulant de visionner cette vidéo, merci ! « 
Ps : Je recommande aussi le visionnage du film En quête de Sens pour s’ouvrir à une spiritualité et une philosophie différentes de la tradition judéo-chrétienne. Bien sûr, je pense qu’on peut tirer du christianisme des idées identiques à celles du bouddhisme, cela s’observe lorsqu’on lit les écrits de moines mystiques. Dans ces domaines, les concepts sont flous et les liens faciles à tisser.
La conférence de Ricoeur ne reste pas moins intéressante et parmi les passages flous sur le plan sémantique, il y a des passages très intéressant (bouc émissaire de Girard…) !
Publicités

Une réflexion sur “La croyance religieuse (commentaire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s