2. Le discours scientifique, synthèse

1. Le discours scientifique permet

– de manipuler une grande diversité d’objets et de sujets, grâce à la flexibilité et à la richesse de son langage.
– de déclarer réel un phénomène ou un lien entre des phénomènes qui provoque un ensemble de perceptions définies (caractéristiques) à partir de leurs caractéristiques communes et récurrentes.
– de donner aux signes linguistiques une probabilité performative qui est d’autant plus fiable que le lien entre le discours et le réel a été plusieurs fois vérifié.
– de définir quels sont les principes nécessaires à certaines pensées et perceptions (axiomes, noumènes kantiens).
– de progresser en montrant que des connaissances peuvent êtres contredites par d’autres. Il abat des illusions.
– de placer la connaissance du côté de la certitude et de la régularité.
– de déterminer dans quelles conditions et par quels moyens on peut modifier des éléments de notre environnement avec la plus grande certitude possible. Cependant, ce désir d’action nous enferme dans nos repères perceptifs et nous empêche de voir au-delà.
– de déduire qu’il existe un double déterminisme : déterminisme du sujet perceptif car si nous pouvions tout percevoir à volonté, il n’y aurait plus de distinction possible entre le vrai et le faux. Et déterminisme du monde extérieur car si les informations perçues n’obéissaient à aucune loi universelle, alors il n’y aurait pas de raison pour que certaines se manifestent à nos sens de manière constante et récurrente.
– de se légitimer en se présentant en adéquation avec l’intuition rationnelle ou l’observation empirique.
– au prix d’efforts physiques et intellectuels, de percevoir des phénomènes qui étaient situés hors de notre champ perceptif habituel (élargissement quantitatif)
– de donner des caractéristiques aux phénomènes qui valent relativement à un appareil perceptif particulier. Plus il s’agit de caractéristiques perceptibles par tous, plus elles sont jugées évidentes et plus elles seront au fondement des théories (axiomes).
 

2. Le discours scientifique ne permet pas

– d’affirmer la vérité absolue de ses axiomes, indépendamment des postulats et de la relativité de nos perceptions (constructivisme, Quine, axiomatique, pétition de principe…).
– de justifier lui-même le lien entre les signifiants et les signifiés (pétition de principe).
– d’être parfaitement fidèle à la réalité sensible (il reste toujours une médiation symbolique minimum sinon il ne s’agit plus d’un discours).
– d’appréhender les phénomènes qui échappent à nos cinq sens connus et/ou qui sont non réguliers.
– d’écarter la philosophie lorsque se pose le problème des fondements, c’est-à-dire de la justification de ses axiomes ou du lien signifié/signifiant.
– de prétendre à l’objectivité car elle prend position pour une philosophie naturelle, un appareil perceptif déterminé
– de remettre en cause la philosophie naturelle, c’est-à-dire la pertinence de l’expérience sensible dans l’élaboration de connaissance
– d’augmenter notre pouvoir perceptif car trop souvent, il utilise les perceptions mais ne les cultive pas en elles-mêmes.
– de trouver une stabilité absolue car même l’existence d’informations théoriques (connaissance d’une loi, d’une forme…) semble relative à un système fini dans l’espace-temps.
– de répondre  à tous nos besoins linguistiques. Si je veux connaître mes rêves pour raconter à mes amis les histoires qui s’y déroulent, la carte de l’activité électrique de mon cerveau pendant le rêve est peu pertinente et fausse car elle ne me permet pas de transmettre la connaissance que je cherche.
– de s’affranchir des lois physiques par le système qu’elles déterminent, nous pouvons seulement les manipuler, orienter, contourner…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s