2. Journal de bord n°3 Juillet

03/07/16
J’ai dîner avec un ancien professeur devenu un ami. On a parlé de l’écriture. Intéressant car il écrit lui même, mais un roman. Pourtant, les ressentis sont proches : 1. Mon professeur n’a pas internet chez lui, pour chercher des infos, il doit soit regarder dans ses milliers de livres soit aller sur internet à l’extérieur. 2. Il remarque comme moi d’ailleurs qu’il sait la veille si sa journée de travail sera bonne ou mauvaise. Donc il peut anticiper, pour que ça soit bon il faut réfléchir la veille aux sujets du jour. D’où souvent l’alternance journée bonne/journée pourrie. Quand on est bon on oublie de préparer la suite… et le lendemain est donc pourri. Pour le reste il fonctionne beaucoup par tuilage, en notant qu’il faudra approfondir telle ou telle chose.
05/07/16
Me voilà en Bourgogne, en pleine semaine de préparation du GN de mon ami. Malgré la quantité de travail que nous avons, je m’efforce de trouver du temps pour ma recherche. J’aimerai publier les articles que j’ai sous la main cette semaine pour passer à autre chose en vacances. Aujourd’hui, la deuxième partie du langage doit sortir ! Déjà un soulagement ! 🙂
17/07/16
Je suis en vacances dans le sud de la France, près d’Avignon. Cela explique me manque d’assiduité à remplir ce journal. Cependant, je n’ai pas chaumé sur ma recherche, je n’en ai pas le temps. Je voudrais vraiment terminer mes longs articles sur le langage et les discours pour commencer, dès la semaine prochaine, à étudier les autres dimensions de ma recherche. Ce matin, j’ai relu l’article d’approfondissement sur les sciences en mettant à jour au fur et à mesure les synthèses correspondantes. Il me faut encore relire le discours fabulateur et celui sur les problèmes des fondements. Enfin, je compte faire une mindmap qui résume mes concepts clés, elle me servira d’échauffement intellectuel. J’appliquerai probablement la même méthode pour mon guide du voyage dans les abysses, axe de recherche que je compte développer. J’en reparlerai.
25/07/16
Retour de mes vacances dans le sud. Il ne me reste que deux petits articles concernant le discours à relire et à publier. Je vois le bout. Après il va falloir speeder pour boucler (en moins d’une semaine si possible) la partie sur la nature physique, les déterminants humains… et attaquer, pour les trois semaines qu’il me reste, les philosophies asiatiques. Je dois aussi absolument relire mes notes concernant ma recherche, pour lister justement mes pistes de recherche future (voyageur des abysses). Toujours pas de mindmap pour m’échauffer. Trouver un feuille vierge type carte du maraudeur. Crayon de papier.
Moralement je vais bien, malgré le fait que je ressens une grande opacité dans les articles que j’écris pour le moment. Peu de pistes s’ouvrent. Je compte sur mes notes.
Commentaire général sur ma recherche jusqu’à présent : j’aurais pu choisir d’éviter sagement toutes ces thématiques. Je vois déjà un professeur me dire qu’il est idiot d’ouvrir des champs aussi larges et complexes pour se contenter de les effleurer, voire de mal les présenter. J’admets. J’assume. Mais je préfère essayer, quitte à me vautrer. Et puis ça n’est pas dans mes habitudes d’effleurer comme un papillon. Je pique plutôt, telle la guêpe. Mais on n’est jamais à l’abri d’une erreur… prudence, toujours.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s